Concertation climat : votre avis compte

Mieux produire, mieux consommer, moins gaspiller

Notre industrie est responsable de la plus grosse partie de nos émissions régionales de gaz à effet de serre. Il faut l’accompagner pour réduire ces émissions. C’est l’idée de la troisième révolution industrielle (rev3) : créer de l’emploi tout en décarbonant l’activité. L’économie circulaire est également une réponse importante : elle permet d’anticiper toute la vie d’un produit et de s’assurer qu’il est recyclable dès sa conception.

Constat

Industrie et traitement des déchets représentent :

  • 41% de la consommation d’énergie en Hauts-de-France, 16% pour la seule sidérurgie
  • 54% des émissions de GES de la région

Les émissions de particules particules fines, de dioxyde de souffre, de composés organiques volatifs non méthaniques et d’ammoniac de ces deux secteurs diminuent depuis 2010. Elles restent néanmoins à un niveau élevé, en particulier pour le dioxyde de soufre, l’ammoniac et les particules fines.

 La Région a pour ambition de lutter contre toutes les formes de gaspillage mais aussi d’amplifier et diffuser les démarches d’économie circulaire dans son écosystème industriel.

Deux ambitions 

  • Réduire l’impact de nos modes de consommation sur l’environnement,
  • Accompagner l’industrie régionale vers un modèle plus circulaire et efficient au plan énergétique.

Un objectif

Découpler croissance économique et consommation de ressources naturelles, tout en favorisant un emploi local, pérenne et de bonne qualité.

Le SRADDET se donne comme objectifs 

  • d’expérimenter et de développer de nouveaux modes de production moins émetteurs de CO2,
  • et de réduire nos déchets à la source, de transformer nos modes de consommations et d’inciter au tri et au recyclage ;

Les efforts doivent porter de manière prioritaire sur 

  • l’amélioration de l’efficacité énergétique des procédés et usages énergétiques transversaux ;
  • la recherche de ruptures technologiques, telles que la séquestration et la valorisation du CO2, l’usage de nouveaux procédés de fabrication du coke,….
  • Le déploiement des principes et méthodes de l’économie circulaire et de l’écologie industrielle et territoriale au cœur de l’écosystème régional, afin de réduire la quantité de ressources naturelles utilisée dans les procédés de production, d’accroître le volume de produits recyclés et réinjectés dans les procédés industriels et de valoriser les énergies fatales ;
  • La prévention des déchets dans tous les secteurs et leur recyclage, notamment en développant l’éco-conception, la pensée cycle de vie et l’innovation dans tous les domaines,
  • la couverture de l’ensemble des territoires régionaux par des démarches de type « zéro déchets, zéro gaspillage », la lutte contre le gaspillage alimentaire, le développement du compostage des biodéchets, des sites de réemploi et de réparation pour les particuliers.

Il s’agira d’appuyer les démarches d’efficacité énergétique et d’économie circulaire, dont la prévention des déchets, sur les territoires, en associant collectivités, entreprises et citoyens, dans une volonté de réduire l’impact de nos modes de consommation et de production sur le climat, tout en recherchant un effet fort sur l’emploi.

Cela représente 39% de l’effort à fournir d’ici 2030 dans la réduction des émissions de GES régionales et 35% de l’effort à fournir dans la baisse de nos consommations d’énergie. Cela devrait aussi améliorer significativement la qualité de l’air en région.

REV3 : une dynamique collective au service de la transition énergétique

S’engageant pleinement dans sa transition énergétique et numérique, la Région Hauts-de-France et la Chambre Régional du Commerce et de l’Industrie (CRCI) des Hauts-de-France portent depuis 2010 la dynamique de la Troisième Révolution Industrielle, Rev3, née de la rencontre des projets existants dans notre région et de la vision de l’économiste Jeremy Rifkin, auteur de l’ouvrage de référence « La troisième révolution industrielle ». Cette dynamique collective vise à transformer les Hauts-de-France, pour en faire l’une des régions européennes les plus avancées en matière de transition énergétique et de technologies numériques.

Unissant tous ceux (politiques, entreprises, universités, chercheurs, clusters, associations, citoyens…) qui, dans cette région, s’engagent et œuvrent pour un monde durable, avec des entreprises compétitives et créatrices d’emplois, notre région peut en effet devenir championne de la Troisième révolution industrielle, comme elle l’a été de la première révolution industrielle, celle du charbon et de la machine à vapeur.

Initiative régionale

La Région soutient les initiatives locales notamment lorsqu’elles ont pour objectif la réduction des déchets. C’est le cas de l’association « Happy Drêche » qui a eu l’ingénieuse idée d’utiliser cette matière issue du processus de fabrication de la bière, pour produire des biscuits.

Pour en savoir plus

Les actions régionales

La Région s’engage pour l’impulsion des démarches vertueuses en matière de prévention des déchets, d’achat public et contribuer à faire levier sur l’évolution des modes de production, de consommation et de distribution en région.

En savoir plus

La Région modifiera ses modes de consommations dans 2 directions :

  • Elle cherchera à prévenir ses déchets à la source et à mieux les gérer, dans toutes ces compétences : services administratifs, mais aussi lycées et ports. Elle se mobilisera en particulier dans la lutte contre le gaspillage alimentaire, le tri à la source et la collecte des biodéchets, la généralisation de bonnes pratiques telles que le compostage, en lien avec la restauration collective,
  • Elle intensifiera la prise en compte des enjeux environnementaux dans ses achats, notamment pour ses programmes de travaux, la restauration collective, et la gestion des locaux et des espaces verts, et dans les évènements et animations qu’elle mettra en place et/ou financera.

En parallèle, elle mobilisera citoyens, entreprises et collectivités locales autour :

  • des nouveaux enjeux de la prévention des déchets, et en facilitera l’appropriation en sensibilisant associations de commerçants, grandes enseignes régionales et artisans aux nouveaux modes de consommation (développement du vrac, de la vente de produits locaux et éco-responsables, lutte contre le suremballage, tri des déchets,…), en lien avec le Plan régional de prévention et de gestion des déchets adopté en décembre 2019,
  • et de l’impact environnemental du développement des usages du numérique, afin d’en réduire la consommation d’énergie et les émissions de gaz à effet de serre.

L’ambition pour la Région est de poursuivre, tout en l’amplifiant, la diffusion au sein de l’écosystème régional, des principes et méthodes en matière d’efficacité énergétique, d’écologie indutrielle, et d’économie circulaire.

Il s’agit notamment d’agir pour une sensibilisation, une formation et un appui au changement de modèle à destination des acteurs économiques.

En savoir plus

  • La Région doit accompagner l’industrie dans son changement de modèle en mobilisant toutes ses compétences et politiques :
    • La recherche et l’innovation, notamment en faveur de technologies de rupture,
    • L’animation et l’accompagnement des entreprises et branches professionnelles dans le changement de modèle : amplification de la diffusion des principes de la Responsabilité Sociale et Environnementale (RSE), accompagnement à l’éco-conception des procédés de production et au développement de l’usage des matières recyclées, adaptation des formations aux nouveaux modèles productifs,…
    • Des expérimentations réglementaires, de nouveaux modèles économiques,…
    • L’appui à la recherche de financements, à la transition vers de nouveaux modèles,…
    • La valorisation des projets industriels les plus innovants, démonstrateurs des nouveaux modèles et/ou créant des ruptures technologiques,
  • Elle favorisera le développement de l’écologie industrielle et territoriale à l’échelle des Hauts-de-France.

 

   Proposer / voter